La femme à risque vasculaire  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 14/01/2016

La contraception de la femme à risque vasculaire doit être l’objet d’une attention toute particulière. Les maladies veineuses thromboemboliques profondes constituent le principal effet délétère des combinaisons estroprogestatives.

Trois circonstances cliniques doivent être spécialement prises en compte :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte