Impuretés valsartan  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 27/09/2018
Quatre autres sartans contrôlés

La revue de l'Agence européenne du médicament (EMA) sur le valsartan, lancée par la Commission européenne le 5 juillet dernier, est étendue depuis le 20 septembre aux médicaments contenant du candésartan, de l'irbésartan, du losartan ou de l'olmésartan. Le choix de ces molécules s'explique par une structure spécifique commune (tétrazole) dont la synthèse peut potentiellement mener à la formation d'impuretés comme la nitrosodiéthylamine (NDEA) retrouvée dans le losartan fabriqué en Inde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte