ellaOne pourra être délivrée sans ordonnance dès la mi-avril

Publié le 14/01/2015

À la suite de NorLevo (lévonorgestrel) délisté en 2000, un deuxième contraceptif d’urgence, ellaOne (ulipristal acétate) pourra désormais être délivré sans ordonnance. La Commission européenne qui vient de donner son feu vert a suivi les recommandations émises le 21 novembre dernier par l’Agence européenne du médicament (EMA). Si ce n’est pas le cas en France, cette décision signe un tournant historique dans plusieurs pays européens où la délivrance d’un contraceptif sans prescription médicale était jusqu’à présent impossible.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)