Dépendance aux opiacés et traitement de substitution Abonné

Publié le 21/05/2013

Le regard porté sur la toxicomanie par l’héroïne a changé depuis près d’une vingtaine d’années avec, notamment, la généralisation des traitements de substitution. L’alliance thérapeutique, dont il améliore la mise en œuvre, facilite l’entrée de l’usager addictif dans la filière de soins puis sa resocialisation. Démythifiées, buprénorphine et méthadone sont désormais banalement prescrites.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte