Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 13/06/2019

Les applications des inhibiteurs de tyrosine kinase, « superstars » de la thérapie ciblée par voie orale, ne cessent de s’allonger. S’il ne s’agit pas, néanmoins de thérapeutiques curatives, elles concourent à transformer de plus en plus de cancers en pathologies chroniques, susceptibles de bénéficier de survies de plus en plus prolongées.

Principales indications :

- Bosulif : leucémie myéloïde chronique à chromosome Philadelphie positif en phase chronique, en phase accélérée et en crise blastique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte