Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Par
Publié le 06/12/2018

Ces médicaments sont utilisés dans quatre objectifs : éradication (synonyme : guérison) de l’infection virale (atteinte dans 90 à 95 % des cas, voire plus), prévention/stabilisation/régression des lésions hépatiques, réduction du risque de complications (cirrhose, carcinome hépatocellulaire), diminution de l’incidence et de la prévalence de l’hépatite C (avec l’espoir d’éliminer l’infection par le VHC : objectif 2025).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte