Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Par
Publié le 04/10/2018

Les domaines d’activité concernés sont vastes : traumatologie, contractures douloureuses, arthrose, rhumatismes inflammatoires, pathologies neuromusculaires, myopathies…

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont principalement utilisés dans le traitement symptomatique au long cours des rhumatismes inflammatoires chroniques et en cure courte dans les poussées aiguës des arthroses, arthrites microcristallines et lombalgies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte