Un peu de physiopathologie  Abonné

Publié le 24/04/2014

Humide et chaude, et de pH neutre, la cavité buccale est une véritable étuve et toute intervention extérieure peut compromettre l’équilibre de sa flore. En effet, tout acte chirurgical favorise le passage des germes commensaux dans la plaie opératoire avec acquisition d’une virulence ; il se produit une rupture de l’écosystème et un changement de milieu qui favorisent une bactériémie. « Généralement, en préopératoire, on isole le champ à opérer et on le désinfecte avec un antiseptique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte