Vaccin Covid : combien de doses avez-vous en stock ?

Par
Publié le 23/06/2021
Article réservé aux abonnés

Crédit photo : AFP

À partir du 28 juin, une enquête sera diffusée aux pharmaciens via le portail de télédéclaration afin d'évaluer les stocks de doses de vaccin contre le Covid-19 disponibles en officine. Objectif : éviter au maximum de perdre des doses.

Tous les pharmaciens sont invités à participer à cette enquête y compris ceux qui n'ont pas prévu de commander de nouvelles doses la semaine du 28 juin, précise un DGS-Urgent envoyé le 22 juin. Pour rappel, « les effecteurs pourront vacciner des files actives de moins de dix personnes avec un flacon AstraZeneca et de moins de six personnes avec un flacon Janssen, et ont la possibilité de commander dix flacons pour chacun de ces vaccins. Ces informations doivent être prises en compte lors de l’évaluation des stocks de doses disponibles en officine », ajoute le DGS-Urgent.

Pour le vaccin AstraZeneca, il s'agit de « déterminer les volumes potentiels actuellement en stock et ne périmant pas rapidement, pouvant donc éventuellement être utilisés pour des deuxièmes doses ». Précisément, le pharmacien devra indiquer, parmi les flacons qui ne seront jamais récupérés ou utilisés, ceux dont la date d'utilisation est déjà dépassée, ceux ayant une date limite d’utilisation avant la fin juillet et ceux ayant une date limite d’utilisation après la fin août. Il faudra également préciser ceux ayant une date limite d’utilisation avant la fin août mais qui, eux, seront utilisés.

Pour le vaccin Janssen, il faudra également répertorier tous les flacons qui ne seront jamais récupérés ou utilisés et dont la date limite d'utilisation tombe fin août au plus tard.

Pour le vaccin Moderna, il s'agira simplement de préciser le nombre de flacons en stock dans l’officine et le nombre de flacons en stock dans l’officine qui ne seront pas utilisés avant la date limite d’utilisation.

Si le vaccin Pfizer doit intégrer le circuit de ville « à l'automne », a encore rappelé le 22 juin le ministère de la Santé, les pharmaciens pourront également, dans les jours à venir, se rapprocher des centres de vaccination pour récupérer des doses Pfizer qui n'ont pas été utilisées. Mais c'est bien l'écoulement du vaccin Moderna qui doit rester la priorité actuelle des professionnels de santé de ville. Or, aujourd’hui, l'écoulement « n'est pas si important », observe le ministère qui précise que sur 1,5 million de doses de Moderna livrés à la ville, « 720 000 sont toujours dans les frigos des médecins et des pharmaciens aujourd'hui ».

Alors que seulement 23 % des doses de vaccin Janssen livrées à la France ont été utilisées à ce jour, les pharmaciens sont appelés à informer les patients de plus de 55 ans qui n'auraient pas encore reçu leur première injection qu'ils peuvent recevoir ce vaccin unidose en officine. À la date du 21 juin, 25 % des plus de 50 ans et 21 % des plus de 60 ans n'ont pas reçu leur première dose, selon les chiffres du ministère de la Santé.


Source : lequotidiendupharmacien.fr