Évolution de la rémunération

PHR prescrit l’honoraire à haute dose  Abonné

Publié le 11/04/2011
Tandis que l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) planche sur l’évolution du mode de rémunération des pharmaciens, le président du groupe PHR, Lucien Bennatan, devance les conclusions de ces travaux. Il propose de changer complètement de système pour passer à un modèle reposant essentiellement sur une rémunération à l’honoraire.

DANS TROIS semaines environ, les inspecteurs de l’IGAS* remettront à Xavier Bertrand leur rapport sur l’évolution du mode de rémunération des pharmaciens d’officine. Syndicats d’officinaux et ministère de la Santé semblent déjà s’accorder sur les contours de la nouvelle rémunération : un mélange de marge commerciale et d’honoraires liés à la réalisation de services (voir notre édition du 4 avril).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte