Le président de l’USPO interpelle Marisol Touraine

« Nous voulons un contrat avec l’État »  Abonné

Publié le 27/09/2012
Les 5e Rencontres de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) se sont tenues hier, à la Maison de la Chimie, à Paris. C’est dans ce contexte que son président, Gilles Bonnefond, détaille au « Quotidien » les axes majeurs de travail de son syndicat pour les prochains mois. Priorité numéro un : la signature d’un contrat d’objectifs et de moyens avec l’État pour les cinq années à venir.
Pour Gilles Bonnefond, la coupe est pleine

Pour Gilles Bonnefond, la coupe est pleine
Crédit photo : S. TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l’année prochaine sera présenté en conseil des ministres dans quelques jours. Ce cru 2013 vous inquiète-t-il ?

GILLES BONNEFOND. – Oui, car on sait très bien que le poste Médicament va être, cette année encore, mis à contribution. Cela a été clairement annoncé par les ministres du Budget et de la Santé. D’où, selon nous, la nécessité de passer un contrat d’objectifs et de moyens avec l’État.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte