Revalorisation de la marge

L’heure des arbitrages a sonné  Abonné

Publié le 13/09/2010
Dans deux jours, les syndicats d’officinaux devraient être fixés sur les mesures qu’envisage le gouvernement pour sortir les pharmacies de l’ornière économique. S’ils n’obtiennent pas satisfaction, une nouvelle mobilisation est à craindre.

LES SYNDICATS d’officinaux retrouveront mercredi 15 septembre les représentants du ministère de la Santé pour parler de l’économie de l’officine. La santé des entreprises se dégrade et des mesures doivent rapidement être mises en œuvre. Mais les caisses de l’État ne sont pas non plus florissantes et la négociation risque d’être serrée. « Nous essayons de trouver une solution, compte tenu de la dégradation des comptes sociaux, explique Philippe Besset, président de la commission Économie de l’officine de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte