Dialogue

Lettre ouverte aux présidents de syndicats  Abonné

Publié le 17/05/2018

Messieurs les Présidents,

Peut-être serait-il nécessaire d’arrêter vos chamailleries d’écoliers sur un sujet aussi important que celui de notre rémunération et que vous posiez un véritable débat sur le devenir de notre économie avec les modifications du mode de rémunération négociées conjointement pour les avenants n° 5 et n° 11.

Quelle que soit la futilité des raisons qui vous ont poussées à ne pas vouloir signer à tour de rôle un avenant, il n’en reste pas moins vrai que vous aviez approuvé l’essentiel des contenus des décrets publiés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte