Génériques : l'objectif 2018 en ligne de mire

Par
Publié le 13/07/2018
Cible

Cible
Crédit photo : Phanie

L'objectif de substitution générique pour 2018, fixée à 90 %, devrait être atteint à la fin de l'année.

Dans son « Point info » de juillet, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) indique que le taux de substitution s'élève déjà à 88 % en mai, grâce notamment à l'introduction de nouvelles molécules. « L'ezétimibe/simvastatine et l’ezétimibe enregistrent une forte croissance et devraient atteindre l'objectif de substitution à la fin de l'année », précise le syndicat. Quoi qu'il en soit, différentes pistes existent pour optimiser sa ROSP générique 2018 (lire notre article « abonné »).

Au sujet du rappel de spécialités à base de valsartan, l'USPO affirme qu'il n'aura pas d'incidence sur la ROSP. « Ce rappel de lots ne concerne pas l’ensemble des laboratoires génériques », explique le syndicat, qui dit avoir contacté Mylan et Teva pour s’assurer qu’ils sont en capacité de répondre à la demande. « Dans l’éventualité où ces deux laboratoires rencontreraient des difficultés d’approvisionnement, l’assurance-maladie pourra envisager de neutraliser ce générique pour le calcul de la ROSP, comme le prévoit l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique, souligne l'USPO. Cette molécule n’étant pas inscrite dans la liste définie par l’assurance-maladie et les syndicats, la rémunération liée à la stabilité de la délivrance des médicaments génériques ne sera pas impactée. »

L'USPO indique enfin que la ROSP générique pour 2017 s'élève finalement à 7 044 euros en moyenne par officine ; les premiers chiffres évoquaient un montant de 7 126 euros par pharmacie (lire notre article « abonné » sur le montant des ROSP 2017).


Source : lequotidiendupharmacien.fr