Dissocier la rémunération des grossistes du prix des médicaments  Abonné

Par
Publié le 11/04/2019
C’est toujours le même diagnostic face à une situation qui n’a fait qu’empirer. Comme en décembre 2013, l’Autorité de la concurrence pointe la situation économique critique des grossistes-répartiteurs et appelle le gouvernement à restructurer leur rémunération.

Déjà dans son rapport de décembre 2013, l’Autorité de la concurrence avait été la première à constater la situation difficile de la répartition pharmaceutique. Depuis, les rapports se sont succédé : l’IGAS en 2015 et 2017, la Cour des comptes en 2017, et ce nouvel avis de l’Autorité de la concurrence rendu public le 4 avril.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte