Selon un responsable italien de Federfarma

Certains produits coûtent 30 % plus chers dans les hypermarchés  Abonné

Publié le 14/12/2009
Dans un entretien avec « Le Quotidien », Franco Caprino affirme que la vente de médicaments OTC dans les hypermarchés italiens ne font pas baisser les prix, les distributeurs se rattrapant sur d’autres produits pour préserver leurs marges. Petit tour d’horizon de la situation des officines chez nos voisins transalpins.
Monsieur Caprino

Monsieur Caprino
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quel regard portez-vous sur la situation actuelle des pharmacies italiennes ?

FRANCO CAPRINO.- Nous traversons une période de crise importante et, par conséquent, les pharmacies enregistrent une diminution de leurs rentrées. Plus globalement, et notamment sur le plan politique, nous avons obtenu certains résultats avec le gouvernement Berlusconi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte