An II de la Convention

Une réforme dans le bon sens  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 04/04/2019
Techniquement mis en place, l’avenant 11 commence à produire ses effets. Les syndicats et l’assurance-maladie confrontent leurs constats.
table ronde

table ronde
Crédit photo : S. Toubon

Un an et demi après la signature de l’avenant 11, les effets de la réforme se mesurent au-delà de son impact sur l'économie officinale. Comme le souligne Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de la Caisse nationale de l’assurance-maladie, « l’avenant 11 a cherché à rendre l’économie de la pharmacie moins dépendante du prix des médicaments mais il a aussi donné du sens à la profession. » Un constat partagé par Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte