Cancer colorectal

Une nouvelle stratégie pour améliorer le dépistage  Abonné

Par
Publié le 13/10/2020
Depuis 2009, la France a généralisé le dépistage du cancer colorectal chez les 50-74 ans. Objectif ? Détecter plus tôt ce cancer particulièrement meurtrier dont on peut guérir dans 9 cas sur 10. Face à une couverture du dépistage qui stagne à 30 %, les autorités développent une nouvelle stratégie pour motiver la population cible.

À ce jour, les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans reçoivent un courrier de l’assurance-maladie les invitant à consulter leur médecin traitant et à participer au dépistage du cancer colorectal. Le kit de prélèvement est remis par le médecin traitant, le patient réalise lui-même le prélèvement et l’envoie par voie postale. Dans 96 % des cas, le test est négatif et le patient recevra un nouveau courrier de l’assurance-maladie deux ans plus tard pour se faire à nouveau dépister.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte