Chimiothérapies orales

Un nouveau rôle pour le pharmacien  Abonné

Par
Caroline Nidelet -
Publié le 11/07/2019
La conférence nationale des URPS pharmaciens libéraux a organisé récemment, à l’Oncopole de Toulouse. une première journée autour de la chimiothérapie et ses nouveaux enjeux pour l'officine.
chimiothérapie orale

chimiothérapie orale
Crédit photo : phanie

La cancérologie des dix prochaines années ira vers des soins moins invasifs, plus sophistiqués, et une moindre présence du patient à l’hôpital, selon Unicancer*. La ville va s’imposer comme un interlocuteur majeur du fait de l’augmentation des chirurgies ambulatoires, d’une part, et des traitements par voie orale, d’autre part. En effet, d’ici à 2025, la proportion de traitements médicamenteux par voie orale devrait passer de 25 % actuellement à 50 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte