Un enfant sur cinq ne reçoit pas les vaccinations indispensables

Par
Publié le 23/04/2015

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) déplore le « gros retard » des objectifs en matière de vaccination globale dans le monde et note qu’un enfant sur cinq ne reçoit pas les vaccinations de routine indispensables. Ces vaccins de routine pourraient pourtant éviter le décès d’un million et demi de personnes chaque année. L’OMS pointe notamment du doigt le Nigeria, l’Inde et le Pakistan. En 2013, 22 millions d’enfants n’ont pas reçu les trois doses du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP3), et la moitié d’entre eux vivent dans ces trois pays.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)