Génériques

Non substituable : fin de l'obligation manuscrite  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 27/09/2018

L'obligation faite au médecin d'écrire à la main la mention « non substituable » est supprimée. Le NS ne disparaît pas pour autant et pourra continuer à être utilisé par les prescripteurs, mais désormais la mention devra reposer sur des critères médicaux objectifs définis en lien avec l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Cette mesure du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 s'ajoute à une autre disposition visant à favoriser la substitution générique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte