Élections présidentielle et législatives

Macron, Buzyn : la santé s’invite en politique  Abonné

Par
Publié le 04/01/2018
Dans une campagne dominée par les affaires, les sujets de santé sont parvenus à se tailler une belle part d’auditoire, signe de la préoccupation des Français pour ces questions. En écho à ces aspirations, Emmanuel Macron, une fois élu président de la République, confie le maroquin de la Santé à une hématologue, Agnès Buzyn.
Buzyn

Buzyn
Crédit photo : S. Toubon

Macron

Macron
Crédit photo : S. Toubon

C’est principalement sous le spectre des économies que la santé s’est invitée dans la course à l’élection présidentielle. Maîtrise des dépenses de santé, tout d’abord, avec un certain nombre de candidats qui, de gauche à droite, renouent avec l’idée de la vente à l’unité des médicaments. Réduction des coûts pour les assurés, ensuite, avec un reste à charge zéro pour l’optique et le dentaire, prôné par plusieurs candidats, dont un certain Emmanuel Macron.

Un pharmacien acteur de prévention

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte