Préparations magistrales homéopathiques sous-traitées

L’incompréhensible refus de remboursement par les organismes de Sécurité sociale  Abonné

Publié le 14/11/2016
Depuis quelques mois, nombre de caisses primaires d’assurance-maladie refusent de procéder au remboursement des préparations magistrales homéopathiques (PMH) sous-traitées aux établissements pharmaceutiques.

Une telle position ne peut que surprendre, alors même que le cadre réglementaire et législatif a supprimé la notion d’extemporanéité, et n’a pas été modifié depuis la circulaire émanant de la CNAMTS en date du 5 novembre 2008 (CIR-58/2008) qui en admettait le remboursement. Ce d’autant que 56 % des Français ont recours à l’homéopathie (sondage Ipsos 2012) et que 71 % sont favorables à son remboursement (sondage Ipsos 2015).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte