L’hygiène auriculaire Abonné

Publié le 11/02/2016
L’hygiène auriculaire

Préférer le lavage auriculaire au coton-tige
phanie

Les habitudes et les idées reçues sont souvent coriaces ! Nombreux sont ceux qui confondent hygiène auriculaire et nettoyage intensif du conduit auditif. Nombreux sont aussi ceux pour qui le cérumen est une substance peu ragoûtante, à éliminer. Comme l’ORL, le pharmacien et son équipe ont un rôle essentiel pour réapprendre à chacun à prendre soin de ses oreilles, sans les agresser.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte