Enquête au cœur de l’administration sanitaire

Les agences tout risque  Abonné

Publié le 29/03/2010
Les agences sanitaires se sont largement multipliées dans les années 1990. Aujourd’hui considérées comme une nébuleuse où se mêlent compétences et missions, les agences restent assez mystérieuses aux yeux du grand public, comme des professionnels de santé. Sauf lorsqu’une grande crise sanitaire les jette dans le feu de l’actualité. Enquête au cœur des arcanes de ces structures méconnues.
En 1998, l'AFSSAPS reprenait, en les étendant, les missions de l'Agence du médicament

En 1998, l'AFSSAPS reprenait, en les étendant, les missions de l'Agence du médicament
Crédit photo : S Toubon

Les agences sous tutelle de la DGS

Les agences sous tutelle de la DGS
Crédit photo : source : ministère de la santé

EN SITUATION de crise, elles sont comme propulsées au-devant de la scène. Elles, ce sont les grandes agences sanitaires. La crise de la vache folle décime les troupeaux ? L’AFSSA se remonte les manches et communique à tout va. La grippe A(H1N1) menace la planète ? InVS et HAS montent au créneau et combinent leurs actions pour gérer la nouvelle alerte. Le plus souvent, c’est lorsqu’il faut informer le public que ces structures sortent de l’ombre où les cantonnent leurs missions administratives et institutionnelles. Mais que sont au juste ces agences, et quels sont leurs rôles ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte