Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 03/03/2014

Du fait de modes de transmission communs au VIH et au virus de l’hépatite B (VHB), le pourcentage de personnes infectées par le VIH ayant été en contact avec le VHB (anticorps anti-HBc positif) est élevé. L’incidence de l’hépatite B chez les personnes infectées par le VIH est probablement d’environ 1 pour 100 patients-année en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte