L’addition pour la pharmacie  Abonné

Par
Publié le 10/10/2016

Parmi les économies demandées à la branche maladie, certaines dispositions impacteront directement l’officine.

Il s’agit essentiellement :

- des baisses de prix des médicaments : 500 millions d’euros ;
- de la promotion et du développement des génériques : 340 millions ;
- des baisses des tarifs des dispositifs médicaux : 90 millions ;
- des biosimilaires : 30 millions ;
- de la maîtrise des volumes et de la structure de prescriptions des médicaments et des dispositifs médicaux : 380 millions.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3293