La FSPF veut des prescriptions en DCI  Abonné

Par
Publié le 15/04/2019
L'obligation de prescrire les médicaments biosimilaires en nom de marque associé à la DCI empêche toute marge de manœuvre par le pharmacien. Bien que la substitution des médicaments biologiques ne soit pas encore possible, la FSPF prend les devants.

Auditionnée mardi par la commission des Affaires sociales du Sénat, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), a proposé aux sénateurs d'ajouter un nouvel amendement au projet de loi santé défendue par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Validé en première lecture le 26 mars dernier à l'Assemblée nationale et désormais entre les mains des sénateurs, ce projet de loi pourrait en effet recevoir un amendement demandant que la prescription des biosimilaires soit réalisée uniquement en DCI, de façon à permettre la future substitution par les pha

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte