La FSPF et l'USPO circonspects  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 17/12/2018

Philippe Gaertner dit entendre les efforts fait sur le salaire minimum, tout en espérant que « la parole dite soit bien celle qui sera tenue », c'est-à-dire que les mesures annoncées par le président Macron n'aient pas d'impact sur les entreprises. Car les officines traversent actuellement une période économique difficile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte