À la Une

Dérégulation : Leclerc à l’affût  Abonné

Par
Publié le 05/07/2018
Les partisans de la dérégulation du réseau officinal poursuivent leur offensive pour obtenir la fin du monopole pharmaceutique. Tandis que l'Autorité de la concurrence prépare un rapport allant dans ce sens, Michel-Edouard Leclerc explique, à qui veut l'entendre, qu'il est capable de vendre des médicaments moins chers qu'à l'officine.
medicaments magasin

medicaments magasin
Crédit photo : Phanie

Les attaques contre les piliers de l’officine ne s’arrêtent jamais. Et ce sont toujours les mêmes à la manœuvre. À commencer par l’Autorité de la concurrence qui s’est, à la fin de l’année dernière, à nouveau saisie pour lancer une vaste enquête dans les secteurs du médicament et de la biologie médicale (voir ci-dessous).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte