Covid-19 : les préparateurs peuvent vacciner… mais pas en pharmacie

Par
Publié le 08/07/2021

Crédit photo : Phanie

De nouvelles professions sont désormais autorisées à vacciner contre le Covid-19. Parmi elles, les préparateurs en pharmacie, qui devront avoir suivi une formation spécifique et ne pourront vacciner que « sous la responsabilité d'un médecin ».

Alors que de nombreux vaccinateurs seront amenés à prendre quelques jours de vacances cet été, de nouvelles catégories de professionnels peuvent venir prêter main-forte dès aujourd'hui dans les centres de vaccination, comme précisé par un arrêté publié au « Journal officiel » du 8 juillet. « Considérant que la vaccination est un axe essentiel de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 (...) il est ainsi prévu, d'une part, que la vaccination puisse être effectuée dans les laboratoires de biologie médicale et, d'autre part, que les techniciens de laboratoire médical, manipulateurs en électro-radiologie médicale, préparateurs en pharmacie et vétérinaires puissent administrer les vaccins », précise le texte.

Cette extension de la liste des professionnels autorisés à réaliser des injections concerne également les opticiens, les diététiciens, les assistants dentaires, les orthoprothésistes ou encore les orthophonistes (voir la liste complète). Enfin, les employeurs auront la possibilité de mettre à disposition des centres de vaccination « des étudiants en masso-kinésithérapie ayant validé leur deuxième année de formation ».

Les préparateurs en pharmacie vont donc pouvoir vacciner contre le Covid, mais… pas en pharmacie ! Après avoir suivi une formation spécifique, ils ne pourront le faire que sous la responsabilité d'un médecin, donc uniquement dans les centres de vaccination, comme les autres catégories de professionnels désormais autorisées à vacciner contre le Covid. « C'est évidemment une très bonne chose que les préparateurs puissent vacciner, mais il est absurde qu'ils ne soient pas autorisés à le faire en officine », regrette Pierre-Olivier Variot, président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO). « Le pharmacien est en capacité de prescrire le vaccin et de surveiller les patients, les préparateurs pourraient donc sans problème vacciner sous leur responsabilité. » Ce qui pourrait aussi permettre de « soulager les titulaires et les adjoints qui vaccinent depuis des mois » et auront sûrement besoin d'un peu de repos cet été, veut également rappeler Pierre-Olivier Variot. Le président de l'USPO va solliciter dès aujourd'hui la Task force vaccination du gouvernement pour que la possibilité d'autoriser les préparateurs à vacciner contre le Covid en pharmacie puisse être envisagée.


Source : lequotidiendupharmacien.fr