Complémentaire santé et prévoyance

Ce qui change pour les titulaires  Abonné

Publié le 03/12/2015
Au 1er janvier 2016, toutes les entreprises devront proposer à l’ensemble de leurs salariés une complémentaire santé. Si pour les équipes officinales cette généralisation n’entraîne aucun changement, il n’en est pas de même pour les titulaires qui auront désormais la possibilité de souscrire auprès d’un organisme de leur choix.

L’annexe IV de la convention collective définit les prestations et les taux de cotisations qui s’imposent à toutes les entreprises relevant de la branche professionnelle. À cet égard, Daniel Burlet, en charge des relations sociales à l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) souligne « les améliorations de garanties, sans hausse des cotisations, entrées en vigueur au 1er octobre 2015 ». La couverture en pharmacie, longuement et patiemment tricotée par les partenaires sociaux, offre un confort douillet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte