Baisse des honoraires complexes contre dispensation adaptée

Avenant 19 : une recette qui se veut équilibrée  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 25/11/2019
Visant à rééquilibrer les comptes de l'assurance-maladie en récupérant 70 millions d'euros auprès du réseau officinal avec, en contrepartie, la création d'une « dispensation adaptée », l’avenant signé le 19 novembre par l’USPO et l’assurance-maladie crée des dissensions au sein de la profession, et au-delà, dans le corps médical.
pour appel à la Une

pour appel à la Une
Crédit photo : DR

Pour Nicolas Revel, il ne s’agit en aucun cas d’un « mauvais coup » porté aux pharmaciens. L’avenant 19, qui a suscité la polémique avant même sa signature, se veut tout, sauf être une spoliation de la profession. Le directeur de l’assurance-maladie tient à le souligner, « il s’agit avant tout de préserver, de consolider, afin de pouvoir la poursuivre, la réforme à laquelle je suis très attaché et que nous avons engagée par l’avenant 11.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte