À la Une - Accord CNAM : compromis ou trahison ?

À la UneAccord CNAM : compromis ou trahison ?

18.11.2019

L'assurance-maladie et les syndicats de pharmaciens jouent les funambules dans les négociations conventionnelles qui viennent de se rouvrir. Car tout est affaire d'équilibre entre la CNAM, qui cherche à récupérer un « trop perçu » par les pharmaciens, et les syndicats aux intérêts divergents. Alors que la FSPF refuse tout compromis qui ne permettrait pas au réseau officinal de recouvrir son équilibre financier, l'USPO persévère dans la voie de l'avenant 11, négocie des ajustements avec l'assurance-maladie et obtient la création d'un nouvel acte : l'intervention pharmaceutique.

  • equilibre

Pourquoi tant de précipitation ? Le 14 novembre, Nicolas Revel, directeur général de la CNAM, Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) et Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), ont rouvert les négociations conventionnelles. Pourtant, l’avenant 11 à la convention pharmaceutique signé le 27 juillet 2017 prévoyait que les partenaires se revoient seulement à partir du 1er semestre...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
dau

Un réquisitoire contre la délivrance à l’unité

Alors que la délivrance à l’unité refait surface, le syndicat USPO exhorte les députés à voter contre cette mesure jugée inutile et néfaste pour la profession. Le projet de loi relatif « à la lutte contre le gaspillage et à... 7

Partenaires