Abus de faiblesse

Une pharmacienne condamnée à deux ans de prison  Abonné

Par
Publié le 22/05/2018

Une pharmacienne de Sonchamp (Yvelines) a été condamnée lundi par le tribunal correctionnel de Versailles pour abus de faiblesse sur ses voisins, des époux nonagénaires qui lui avaient confié leur carte bancaire, donné procuration sur leur compte et avaient modifié leur testament en sa faveur en 2014. Après un signalement de la cellule antiblanchiment Tracfin en 2016, l'enquête a évalué la somme extorquée à 467 000 euros : 221 500 euros de retraits et chèques bancaires, à quoi s'ajoutent le rachat de l'assurance-vie et de la maison en viager du couple.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte