Trafic de stupéfiants : un pharmacien écope de 18 mois de prison

Publié le 09/02/2015

Un pharmacien bordelais a comparu devant le tribunal de grande instance de Bordeaux, fin janvier, pour avoir délivré près de 6 000 boîtes d’Actiq à un seul patient entre 2008 et 2010. Cet abus - une pharmacie ne vend en moyenne que deux à trois boîtes par an de ce dérivé morphinique - lui a valu une plainte pour escroquerie de la part de la CPAM. Le montant total des remboursements s’était élevé à 225 000 euros. Le pharmacien qui a plaidé la compassion pour son patient, a reconnu qu’il s’agissait dans huit cas sur dix, d’ordonnances falsifiées.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)