Droit européen

L’utilisation hors AMM n'exclut pas le remboursement  Abonné

Publié le 03/12/2018

Selon la Cour de justice européenne, un État de l’Union peut rembourser un médicament qui n’est pas utilisé dans l’indication de son autorisation de mise sur le marché (AMM). Ce jugement prononcé le 21 novembre met fin au litige qui opposait le laboratoire Novartis et l’Agence italienne du médicament, concernant le remboursement d’Avastin (Laboratoire Roche) hors AMM pour raison économique. En effet, en Italie, ce médicament indiqué en cancérologie peut être remboursé hors AMM dans la DMLA, et dans certaines conditions de reconditionnement du produit et d’information du patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte