Jurisprudence

Licenciée pour mésentente  Abonné

Par
Publié le 25/04/2019
Le refus pour un salarié de travailler avec un collègue, associé à des paroles agressives, constitue une faute… qui peut justifier son licenciement. Cela vient d'être confirmé devant les tribunaux.

Les faits : une salariée médecin refuse de travailler avec un de ses collègues, également médecin. Malgré un avertissement de son employeur, elle persiste tout en tenant des propos excédant les règles de la bienséance et de la courtoisie. Face à son obstination, son employeur prend une décision radicale, il la licencie pour faute grave. Le litige est porté devant les tribunaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte