Résidus de médicaments et environnement

Les propositions des pharmaciens européens  Abonné

Par
Publié le 21/11/2019
En collaboration avec l’ensemble des acteurs du médicament, les pharmaciens peuvent contribuer activement à réduire le volume et l’impact des résidus de médicaments et des médicaments non utilisés (MNU) rejetés dans l’environnement, estime le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE), qui vient de transmettre plusieurs recommandations dans ce sens à la Commission européenne.
résidu

résidu
Crédit photo : GARO/PHANIE

Au printemps dernier, la Commission européenne a publié une étude sur l’impact environnemental des médicaments et des résidus de médicaments. Elle a invité l’ensemble de la chaîne pharmaceutique à faire des propositions pour contrer ce phénomène dont l’ampleur et les conséquences ont été trop longtemps méconnues (voir « le Quotidien » du 11 avril 2019).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte