Ordonnances falsifiées

Huit mois de prison avec sursis  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 09/05/2019

Entre 2016 et 2018, une Lorientaise a falsifié des ordonnances en vue d'obtenir auprès de plusieurs pharmacies l'hypnotique auquel elle était devenue dépendante (zolpidem, Stilnox). Ce sont les officinaux des pays de Lorient et d'Auray qui ont alerté les médecins dont les ordonnances volées, photocopiées et surchargées leur étaient présentées, parfois sous des noms différents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte