HUMEUR

Garde à vie  Abonné

Publié le 23/07/2010

La police ne procède pas à un nombre suffisant de gardes à vue. Neuf cent mille par an? Ce nombre n’inclut pas mon voisin qui, depuis un mois, se livre à de bruyantes réparations dans son appartement, sans se soucier le moins du monde de ma tranquillité. Qu’est-ce que j’apprends ? Qu’il suffirait que je porte plainte pour qu’il soit placé en garde à vue. C’est de cette manière qu’une gamine de 14 ans, impliquée dans une bagarre, a été sortie de son lit par la police et emmenée au poste manu militari.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte