Médicaments périmés, pharmaciens interdits d’exercer…

Déboires en chaîne pour les pharmacies américaines CVS  Abonné

Publié le 25/02/2010
Forte de 7 000 officines réparties à travers tous les États-Unis, la chaîne de pharmacies CVS, l’un des deux géants du secteur dans le pays, accumule plaintes et procès pour différentes fautes graves, dont la vente répétée de médicaments périmés. Elle vient de subir une nouvelle condamnation, après avoir fait travailler pendant une dizaine d’années des pharmaciens qui n’avaient plus le droit d’exercer.
Une pharmacie CVS, l’une des plus grandes chaînes américaines

Une pharmacie CVS, l’une des plus grandes chaînes américaines
Crédit photo : dr

DEUX OFFICINES situées dans l’Indiana ont employé, de 1997 à 2007, des pharmaciens dont la licence d’exercice avait expiré depuis plusieurs années, suite notamment à des facturations abusives, ou qui avaient falsifié leurs titres professionnels, sans que la chaîne ne décèle la supercherie. CVS devra tout de même payer près de 2 millions de dollars d’amende, et s’est engagée à contrôler désormais tous les six mois la validité des titres professionnels de tous ses employés, pharmaciens et autres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte