Drogue du violeur

Le zolpidem principal incriminé  Abonné

Par
Publié le 21/03/2019
Dans trois quarts des cas de soumission chimique, les criminels ont recours à des médicaments pour abuser de leur victime, zolpidem en tête, selon une étude de 2017.
zolpidem

zolpidem
Crédit photo : LAGUNA DESIGN/SPL/PHANIE

Quelles sont les substances psychoactives les plus utilisées dans la soumission chimique, c’est-à-dire qui sont administrées à des fins criminelles ou délictuelles (agression sexuelle, vol, maltraitance) à l’insu de la victime ou sous la menace ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte