HUMEUR

L’anglais pour les nuls  Abonné

Publié le 07/04/2011

Luc Chatel, ministre de l’Éducation, estime que les jeunes français ont « un gros problème avec l’anglais ». Je m’inscris en faux contre ce jugement. Jeunes ou vieux, nous nous exprimons plus souvent en anglais qu’en français. Managers, part-time ou has been, nous sommes tous english speaking. Sur Internet, nous manions l’anglais avec virtuosité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte