Coopération pharmaciens/médecins

La piste des stages interprofessionnels  Abonné

Publié le 07/11/2013
Le cycle de réunions organisées par « le Quotidien du Pharmacien » et « le Quotidien du Médecin », en partenariat avec les laboratoires Mylan, démontre que le manque criant de collaboration entre médecins et pharmaciens trouve son origine dès le début des études de médecine ou de pharmacie. D’où le souhait des professionnels de santé de développer des rencontres afin de changer les habitudes.

PASSER d’une communication ponctuelle à une collaboration établie. Un véritable enjeu pour les professionnels de santé ; et en particulier pour ceux du premier recours. Car « les médecins généralistes, les pharmaciens d’officine et les infirmières sont incontestablement les premiers professionnels de santé à être en contact avec le patient », explique ce praticien brestois (Finistère). Et son confrère guingampais (Côtes-d’Armor) d’ajouter : « Les professionnels de santé du premier recours doivent coopérer pour constituer une chaîne de soins autour du patient. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte