Médicaments de l’ulcère gastroduodénal  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 06/07/2015

Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Les IPP (esoméprazole, lansoprazole, oméprazole, pantoprazole, rabéprazole) inhibent irréversiblement la sécrétion acide gastrique en ciblant l’enzyme H +/K + -ATPase (la « pompe à proton » localisée dans les cellules pariétales). Cette action atteint son maximum en 3 à 4 heures pour se prolonger 48 à 96 heures avant que le niveau de sécrétion acide ne revienne à son état antérieur. Les divers IPP sont équivalents. Les effets indésirables sont généralement limités à la sphère digestive : nausées, troubles intestinaux, douleurs coliques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte