Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Publié le 05/03/2020

Rappelons que la céphalée est un symptôme subjectif dont les causes peuvent être très diverses. L’association de métoclopramide à l’aspirine ne vise pas à potentialiser l’effet de cette dernière, mais à soulager d’éventuelles nausées/vomissements présents dans certaines crises de migraine. Tous les triptans commercialisés sont efficaces sur la céphalée migraineuse et améliorent également les signes associés à la crise (troubles digestifs, photophobie, incapacité fonctionnelle).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte