Aluminium et vaccin - Des accusations sans fondement

Aluminium et vaccinDes accusations sans fondement

Charlotte Demarti
| 28.09.2017

Alors que la vaccination des enfants contre onze maladies va devenir obligatoire en 2018, « Le Parisien » jette l'opprobre sur la sécurité vaccinale, en faisant état d'un projet d'études sur les effets neurotoxiques de l’aluminium présent dans les vaccins, dont n’aurait pas parlé l’Agence du médicament (ANSM). Au final, la polémique est relancée sur des arguments bien faibles.

  • chercheur

Des études menées par le Pr Romain Gherardi, chef du service d'Histologie-Embryologie à l’hôpital Henri Mondor de Créteil, et financée par l’ANSM, ont évalué la toxicité de l’aluminium présent dans les vaccins. Or le journal « Le Parisien » écrit que ces études ont fait l’objet d’un « rapport de l’ANSM » qui n’a « jamais été rendu public ».

Interrogée par « Le Quotidien du pharmacien », l’ANSM remet les choses au clair. «...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. Commenter

Partenaires