Convention : les pharmaciens sur de nouveaux rails

Convention : les pharmaciens sur de nouveaux rails

Marie Bonte
| 20.07.2017
  • BONNEFOND

Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, a signé aujourd’hui avec Nicolas Revel, directeur général de l’assurance-maladie, l’avenant 11 à la convention pharmaceutique, engageant ainsi la profession jusqu’en 2022 dans une réforme de sa rémunération et de ses missions.

Un texte stratégique. « Nous faisons le choix du patient fragile plutôt que celui de la pharmacie-commerce » : c’est en substance, l’orientation de l’avenant 11 à la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
claude L Médecin ou Interne 22.07.2017 à 14h33

ce sera magnifique jusqu'en 2022!

Répondre
 
DAVID P Pharmacien 22.07.2017 à 14h22

Ce qui comptera à la fin, c'est la rémunération que nous aurons

Répondre
 
cf Pharmacien 20.07.2017 à 17h35

la messe est dite...

Répondre
 
Sylvie P Pharmacien 21.07.2017 à 18h34

oui effectivement, nous allons être rémunérés pour un acte pharmaceutique et non plus au nombre de boites délivrées

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires