La consommation des cocktails à la codéine s'étend

La consommation des cocktails à la codéine s'étend

Marie Bonte
| 12.07.2017
  • Cocktail

Ils sont lycéens ou professionnels précaires, ils ont entre 17 et 25 ans et ignorent les risques de leur pratique car les substances consommées sont des médicaments : telles sont les données publiées par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) sur l’usage détourné des médicaments codéinés.

Ils s’appellent Codésprite, Syzzurp, lean, ou encore cocktail bleu. Ces cocktails, pouvant être mortels, sont concoctés à partir de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vente en ligne

À la Une Ventes sur Internet : pourquoi ça coince Abonné

La pharmacie en ligne serait-elle un sport de riches ? Au regard des moyens financiers et humains qu’elle requiert, des besoins en trésorerie qu’elle mobilise, de l’espace qu’elle nécessite, il est clair que cette activité n’est pas à la portée de tous. Semée d’obstacles juridiques et réglementaires, la route des e-pharmacies s'apparente au parcours du combattant. 3

Partenaires